Portrait de l’équipage : Éric
Rencontre avec Éric : « J’aime construire et j’aime les gens qui construisent.»

PORTRAIT DE L'ÉQUIPAGE

Rencontre avec Éric : « J’aime construire et j’aime les gens qui construisent.»

Éric a fait des études commerciales. Celles-ci l’ont conduit chez le géant Carrefour. Il est ensuite rentré en banque à la Caisse d’Épargne, métier dont il rêvait depuis tout gamin. Passant du rythme effréné d’un géant de la grande distribution à des horaires plus rangés, Éric a décidé de changer de cap.
Il accoste dans l’assurance par hasard chez Axa, puis dans la très belle maison April, startup qui a révolutionné le monde de l’assurance il y a trente ans. Une expérience incroyable, il portait la bonne parole April auprès de 500 cabinets sur tout le Grand Est. L’homme a toujours refusé les mutations car il présentait qu’il allait se mettre à son compte au sein de la capitale comtoise. « C’est quelque chose que j’avais en moi, mais je ne savais pas si j’allais être marchand de glaces, maroquinier ou libraire.»
Il a travaillé aux côtés de plusieurs courtiers. Certains d’entre eux ont informé Eric de leur intention de vendre. C’est ainsi qu’il a racheté le cabinet de Besançon et de Vesoul et s’est mis à son compte en 2003. Il conserve alors le socle du cabinet et optimise le reste.

✨ Comme une évidence :
« Il y a des trucs que j’avais au fond de moi qui se révèlent aujourd’hui comme des évidences » raconte Éric. Par exemple, ce souvenir : « Je me souviens d’une pub pour le Crédit Agricole, j’avais 15 ans, on voyait un banquier habillé en costume cravate et attaché-case aller chez un fabricant de bateaux en Bretagne. Il se rendait en rendez-vous chez son client. » Cette publicité marque le futur courtier. « Je me suis dit quel beau métier que d’aller rencontrer les gens sur leur lieu de travail et les conseiller. C’est un vieux souvenir et c’est le métier que je fais aujourd’hui, je vais chez les gens. »

👶 Enfant, Éric affectionnait déjà le monde du commerce. Sa grand-tante l’emmenait au marché de Vesoul pendant les vacances. Un moment que le jeune garçon attendait avec impatience. « Je montais dans un bus pour aller au marché de Vesoul pour aller voir les commerçants. Je me rends compte que j’étais fait pour être commerçant. » Une sensibilité alimentée par son environnement familial. Par exemple, son grand-père paternel épicier ambulant, sillonnait les petits villages après-guerre avec sa camionnette. « Je viens du commerce et j’adore ça » affirme Eric.
« Je ne me considère pas comme un assureur mais comme un commerçant, je suis là pour donner du service » précise encore Eric qui exerce son métier avec passion. Celle-ci transpire aujourd’hui à travers l’ADN du cabinet Petit & Associés, en toute simplicité et humilité.
« Je vois trop de gens à contre-courant, qui font des jobs sans passion. J’ai compris qu’il fallait être là où on est bien, que ce soit en amour, en amitié, au boulot, au sport, à la cuisine...pour tout ! »

⛵️ Le cabinet : 
« Je ne pensais pas travailler avec mon fils à Besançon, et finalement il est arrivé il y a trois ans et waouh, il m’impressionne ! » Jérémy trouve des axes d’amélioration pour l’entreprise. La digitalisation du cabinet et la polyvalence des membres de l’équipe en font partie. « Il y a un an, grâce à lui on a révolutionné le cabinet avec l’optimisation de tout. Chacun a apporté sa pierre. » 
Éric parcourt le monde avec ses enfants afin d’élargir ses horizons et leur montrer que tout est possible. Ils sillonnent les grands parcs américains et font l’acquisition d’une boutique de macarons à Miami. Marine, sa fille parle d’ailleurs quatre langues parfaitement aujourd’hui. 

🚴 Tes hobbies ? « Mes hobbies, j’aime la vie » :
« Je crois que j’aime tout dans la vie, je suis un généraliste c’est pour ça qu’en assurance je suis aussi un généraliste. On assure cinquante sujets de cent métiers différents »
Sa priorité est sa vie personnelle. Éric pratique une à deux heures de sport par jour. Véritable touche à tout, il s’essaie au vélo, au tennis, au basket, à la planche à voile, au karting, au ski, au surf, au badminton, au triathlon, à la course à pied … La frontière entre vie professionnelle et personnelle est mince. Bien souvent ses assurés deviennent ses amis. Toujours dans le respect de son travail, Eric nous confie « J’aime construire et j’aime les gens qui construisent ».

🏄 Si tu devais choisir un type d’embarcation ? 
« Le surf, la nature, l’émotion, la glisse, le risque, un truc que tu fais toujours avec les copains, un groupe. J’ai appelé ma fille Marine car si tu m’enlèves la mer je suis malheureux comme une pierre, c’est viscéral. »
Merci Éric ! 
SlideBox,
depuis 1998.